jeudi 8 septembre 2016

Portraits d'entrepreneurs #4 Gwenaëlle Brochoire - Oocity







Oocity est une agence de marketing et de design qui accompagne les entreprises dans la prise en compte des besoins spécifiques de leurs clients (langue, handicap, âge, culture…), pour l'amélioration continue des offres et des services, et l’intégration des réponses d’accessibilité « business as usual ».





Oocity en trois mots.


Parcours client, innovation, panels spécifiques.

A qui sont destinés vos produits ?


Aux entreprises et à tous leurs clients.

Comment avez-vous eu l’idée de créer Oocity ?



Les choses se sont faites naturellement dans mon parcours professionnel.

Je viens de l'univers du luxe, et je me suis posé la question du sens donné à mon travail. Je me suis dirigée vers la thématique du handicap de communication et le design de service suite à des cours de Langue des Signes Française.

Ce qui m'intéresse dans le rôle du designer, c'est de poser la question de l'usage dans son contexte. 

Le respect de la loi et des normes n’est pas un facteur de réussite (bâti, accueil, information, etc), les clients sont mal-satisfaits et les entreprises peinent à rentabiliser leurs investissements… il faut revenir à l’essentiel : les personnes à besoins spécifiques sont des innovateurs, majoritairement autonomes et consommateurs, ils ont beaucoup à proposer et ne sont pas - en France - écoutés dans leurs prescriptions.

Comment améliorer, personnaliser et concevoir pour toutes les clientèles par le spectre des besoins d’accessibilité ? C’est le challenge qui nous anime. 


Source : Oocity





Pourquoi le nom Oocity ?


Nous sommes nés d’un projet de « conciergerie de destination » accessible aux personnes sourdes et/ou éloignées du français, notre nom devait être international, visuel et dire « digital ». Nous avons pivoté depuis, notre terrain de jeux reste la Ville et notre spectre d’action inclue tous les points de contact, y compris digitaux.


Pourquoi se diriger vers le milieu du handicap ?


Je ne me suis pas dirigée vers le milieu du handicap mais vers le design 4all.

C'est la situation de handicap, imposée par un environnement à un instant t, qui m'intéresse. Les personnes à besoins spécifiques et leurs proches ont beaucoup de choses à dire et de valeur à apporter aux entreprises.


Qu’avez-vous appris depuis que vous êtes entrepreneure ?


J'ai appris à accepter mes échecs et à rebondir !

J'ai appris à réseauter, à fédérer.
J'ai appris qu'il ne fallait pas essayer de tout faire. En fait, j'apprends tous les jours puisqu’en mode investigation permanente, et j’adore ça !

 
Source : Gwenaëlle Brochoire



Quels sont vos rêves ou envies pour la suite de votre projet entrepreneurial ?


Notre démarche est à la base du succès des nouveaux modèles d’affaires (GAFA, etc). De nombreuses entreprises étrangères l’incluent dans leurs process. Leur performance financière et extra-financière en bénéficie largement.

Contrairement aux idées reçues, les organisations intelligentes veulent faire en sorte que leurs produits et services soient pleinement inclusifs. C’est l’expérience client qui connecte le business et le client, et c’est sur ce spectre que nous intervenons.

Mon rêve serait d’impulser cette stratégie au cœur des entreprises françaises, de les aider à servir tous les clients, gagner en compétitivité et pérenniser leurs actions.


Si Oocity était une personne célèbre ou un personnage de fiction, ce serait ?


Sophie, la nièce de l'inspecteur Gadget.

Pour son sac magique dont elle sort d’énormes objets. Ces objets reprennent leur taille et leur forme comme par magie dés qu'elle les sort du sac. Et si c’était possible ?